Le mot du directeur artistique

Héritages

Pascal BertinFerrante FERRANTI CNSMDP 2022

« Si je suis devenue ce que je suis, c'est grâce aux autres, à mes parents, à mon professeur. Nous sommes comme les galets dans la mer, façonnés par les vagues successives de nos rencontres. Elles nous malaxent, elles nous transforment. On n'est jamais rien par soi-même, il faut savoir le reconnaître. »

Dix ans après sa disparition, cette phrase de l’immense pianiste Brigitte Engerer résonne comme un manifeste idéal pour notre thème, Héritages.

En cette époque de partage obsessionnel et égotique de l’instant présent, de mythologie du « je me suis fait tout seul », il nous faut regarder en arrière et comprendre que la grande histoire de l’art et nos petites histoires humaines ne sont que des lignes en progression. On peut y trouver des ruptures mais elles ne sont jamais complètement étrangères à ce qui a précédé. Il ne s’agit pas ici de dire que c’était mieux avant, mais plutôt d’aiguiser l’appétit pour ce qui va venir. Le festival a depuis quelques années largement diversifié sa programmation. La folie et les contrastes extrêmes de l’époque baroque sont bien présents dans les répertoires modernes que nous vous proposons. Héritages encore…

Filiations, transmissions, vous entendrez des compositeurs qui ont approché, égalé et parfois surpassé leurs maîtres. Vous connaissez déjà quelques lignées d’artistes célèbres (Bach, Scarlatti, Couperin...) mais savez-vous que dans certains groupes actuels, deux voire trois générations jouent ensemble ?

Il y a aussi des héritages plus lourds à porter, l’inconscience humaine du siècle dernier a hypothéqué l’avenir de ce monde. À chacun, à sa mesure, de faire à présent ce qu’il peut. Aujourd’hui le festival, tant dans son organisation que dans ses choix artistiques, place au premier chef les questions de développement durable.

Dans l'inconscient collectif, l'héritage est fortement lié à l'argent et je pense à ceux pour qui le prix d’un spectacle reste un frein à l'accès à la culture. Pour deux concerts, nous vous proposons de définir vous-même le tarif que vous pouvez payer, sans aucune justification. Je veux croire que les plus aisés permettront ainsi aux plus modestes de participer à cette grande fête de la musique.

Pour conclure en légèreté sur la nécessité de savoir d’où l’on vient pour aller où l’on va, je citerai le regretté Raymond Devos : « je me suis fait tout seul…et je me suis raté ».

Je vous espère toujours plus curieux et vous attends avec impatience dans nos salles.

Pascal Bertin, directeur artistique

Photo : © Ferrante Ferranti-CNSMDP

Bureaux administratifs :
Maison des arts
2 rue des Pâtis
95300 PONTOISE

01 34 35 18 71
Plan d'accès

Télécharger la brochure
2022/2023

 

Pour recevoir nos actualités, inscrivez-vous à notre Lettre d'information.
Vos coordonnées ne seront jamais transmises à des tiers.
Please wait
© 2022 Festival Baroque de Pontoise. Tous droits réservés.