Présentation de l'église et de l'orgue

Présentation de l'église et de l'orgue

L'église Notre-Dame, Pontoise

Eglise Notre Dame PontoiseL'origine de l'église Notre-Dame de Pontoise remonte au XIIe siècle. À cette époque, c'est une chapelle dédiée à la Vierge construite hors les murs de la ville dans le quartier populaire de la « Foulerie ». Devenue trop petite, et grâce aux libéralités de saint Louis, elle est remplacée par un bâtiment plus grand au XIIIe siècle et érigée en paroisse. La statue de la Vierge qu'elle renferme en fait un lieu de pèlerinage. 

 

Puis l'église va pâtir les conséquences de sa position hors les murs : tous les sièges que subit Pontoise l'endommagent ou la détruisent. Elle est démolie partiellement pendant la guerre de Cent Ans, puis restaurée sous Charles VII qui la transforme en vraie basilique. Elle est détruite pendant les guerres de Religion, reconstruite, mais ses verrières sont endommagées par un tremblement de terre en 1580. Elle est à nouveau détruite par des bombardements en1589 quand la ville est assiégée par Henri III et le roi de Navarre (futur Henri IV). Enfin, en 1599, le cycle prend fin et l'église actuelle voit le jour. D'après les sources et les vestiges encore visibles au XIXe siècle, l'ancienne basilique devait mesurer près de 130m de long (!). Le nouvel édifice, qui se voulait provisoire est bien plus modeste. Avec un porche construit après coup et une façade rénovée au XVIIIe, son aspect architectural est assez hétéroclite.

Son importance dans la vie religieuse de la cité ne se dément pas et c’est à l’église Notre-Dame que la population de Pontoise, épouvantée par les ravages de la peste, fit un vœu en 1638 pour espérer la fin de l’épidémie en offrant une statue d’argent de la Vierge.

À la Révolution, l'édifice est transformé en magasin à fourrage, puis menacé de destruction. En 1801, il est rendu au culte sous la pression de ses paroissiens.

L’Église est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1926.

 

L'orgue historique de l'église Notre-Dame

église Notre Dame orgue de 1639 3L’orgue provient de l'église de l'Hôtel-Dieu de Pontoise et a été réalisée en 1640 par le facteur Pierre Thierry. Lors de la démolition de l'Hôtel-Dieu en 1808, l'orgue est acheté par la paroisse pour être transférée dans l'église Notre-Dame, qui ne possédait pas un tel instrument. Elle y sera insérée dans un buffet d'orgue en chêne, construit en 1639 par le maître sculpteur et peintre Nicolas Duchâtel.

En 1816, ce transfert est réalisé par Pierre-François Dallery, qui effectue une série de transformations sur l’instrument. En 1836, Cavaillé-Coll intervient pour une nouvelle adaptation.

L’orgue est installé au centre d'une tribune portée par quatre colonnes cannelées aux chapiteaux ornés de fleurs de lys. Le buffet se compose de deux corps : le grand buffet en chêne compose deux plate-faces encadrées de trois tourelles. La plus haute est au centre et donne de l’élan à la façade. Le positif reprend cette ordonnance : sa tourelle centrale porte un ange allégorique à la trompette. Les autres tourelles sont surmontées de pots à flamme ; toutes les sculptures, têtes d’anges, fleurs harpies, sont de très belle facture. La console, séparée du buffet à gauche, comporte deux claviers manuels de 56 notes et un pédalier de 30 notes.

Au XXe siècle, plusieurs interventions peu cohérentes vont altérer la qualité instrumentale.

À la fin des années 1970, l'instrument, de moins en moins joué, n'est plus entretenu et finit par tomber en panne. La moindre tentative de le remettre en marche s'avère être un échec, la déficience de la transmission et la mauvaise qualité des matériaux occasionnant pannes en tout genre, emprunts, cornements... sans compter les risques de courts-circuits.

À ce jour, l’instrument est totalement inutilisable et ne peut plus être restauré à la fois par la déficience complète des mécanismes et tuyauteries, à la fois par son inadéquation patrimoniale. 

L’expertise assurée en 1985 par Pierre Dumoulin, chargé de mission pour les orgues en Île-de–France, fait état du délabrement de l’instrument et préconise la reconstruction (en fait une restitution) dans une esthétique classique et française. Le buffet est classé monument historique depuis 1908.

Bureaux administratifs : .
Maison des arts
2 rue des Pâtis
95300 PONTOISE

01 34 35 18 71
Plan d'accès

Télécharger la brochure 2021/2022

 

Pour recevoir nos actualités, inscrivez-vous à notre Lettre d'information.
Vos coordonnées ne seront jamais transmises à des tiers.
Please wait
© 2021 Festival Baroque de Pontoise. Tous droits réservés.